Israel immobilier | Actualités Immobilier en Israel| Petites Annonces | La recherche de verdure va devenir primordiale

LA RECHERCHE DE VERDURE VA DEVENIR PRIMORDIALE

  • 29-04-2020
  • Investissement
  • Se Loger Israel

Comment le marché immobilier pourrait changer après la crise

Nombre d'Israeliens envisagent de changer de cadre de vie après la crise sanitaire. Les petites villes et les maisons individuelles seraient les premières à en profiter.

Au football, la mise au vert est synonyme de retranchement dans un hôtel calme, loin des tentations, pour les joueurs et le staff, à la veille d'un match important. Ce besoin de verdure se fait sentir, chez certains habitants de Tel Aviv et des grandes villes. "On reçoit énormément d'appels de personnes qui veulent se mettre au vert", confirme un agent immobilier de Raanana. "Certains Israeliens ont compris que pour le prix d'un appartement, ils peuvent avoir une maison avec un extérieur."

"Les biens que nous proposons en province, même de qualité modeste, suscitent beaucoup l'intérêt d'acquéreurs potentiels, ces dernières semaines", confirme Nathan, directeur d'une agence indépendante en banlieue de Jerusalem.

Cette tendance se traduit d'ailleurs directement dans les recherches des éventuels acquéreurs.

La vérité d'aujourd'hui n'est pas forcément celle de demain et cet appel de la nature ne va pas forcément se traduire par un exode urbain massif. "Est-ce que cette crise va changer durablement les mentalités ? Il va falloir un peu plus de recul pour constater une réelle évolution", se méfie une avocate de Netanya.

L'attrait de la maison avec jardin reste "indubitable", mais "est rendu inaccessible par l'absence d'aménagement du territoire", un professeur d'économie et spécialiste de l'immobilier. "Les pouvoirs publics ont redéployé les moyens d'intervention du logement en faveur des espaces métropolitains, au détriment des autres zones, détaille l'économiste."

Le développement du télétravail, qui ne concernait que 3% des salariés, et en touche désormais 30% (et jusqu'à 50% des seuls cadres), pourrait toutefois avoir un réel impact. Sa généralisation pourrait inciter certains acquéreurs à franchir le pas et envisager de s'installer à l'extérieur des grandes villes pour une maison et du terrain.